Agression antisémite déjouée

Pour une fois, le BNVCA (Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme) pourra rendre compte d’une agression antisémite dont le dénouement a été bienheureux. Le professeur des universités Georges Elia Sarfati, linguiste israélien d’origine française et fondateur de l’Université populaire de Jérusalem, se trouve actuellement à Paris pour une série de conférences. En cette veille de Pourim, il a été agressé dans le métro par trois jeunes assaillants, apparemment maghrébins. Ces derniers ont immédiatement repéré son chapeau et sa barbe l’identifiant sans ambiguïté comme Juif observant, ainsi que la tête couverte de son épouse Jessica.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.