Des armes dans l’avion iranien

La légende d’une aide humanitaire dans les avions iraniens vient d’être pulvérisée. En effet, contrairement au premier avion intercepté la semaine dernière, qui transportait des denrées alimentaires pour la Syrie, le second appareil iranien, en provenance de Téhéran, qui a lui aussi été contraint d’atterrir à l’aéroport de Diyarbakir, en Turquie, dans la nuit de samedi à dimanche, avait bel et bien des armes à son bord. Sa destination, précisons-le, était également la Syrie. D’après les médias turcs, les autorités locales, qui ont effectué une perquisition dans la soute de l’avion, y ont saisi des lance-roquettes, des mortiers, des fusils et des explosifs en grande quantité, entreposés dans des caisses. Pour l’instant, on ignore la quantité exacte des armes qui ont été recensées. La presse turque a également communiqué que c’est à la demande de l’Onu que le gouvernement turc a exigé l’atterrissage de l’avion sur son territoire. Il s’agissait surtout de vérifier qu’il ne transportait pas de matières nucléaires. Ce serait la première fois, depuis 2006, qu’un avion est ainsi obligé de se poser à la demande des Nations unies et maintenu au sol aussi longtemps.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.