Avigdor Lieberman attend des excuses de la Turquie.

La Turquie a menacé de rompre ses liens avec Israël si l’Etat hébreu persiste à refuser une commission d’enquête internationale sur l’attaque de la flottille ou s’il ne présente pas ses excuses. Mais les autorités israéliennes n’ont pas l’intention de céder: Benjamin Netanyahou puis son chef de la diplomatie, Avigdor Lieberman, ont rejeté ces options.

Lire l’article complet sur lejdd.fr

Share This
543 0 Jul 6, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.