Insolence suprême de Jamal Zahalka

Le député arabe israélien de « Balad », Jamal Zahalka, compagnon de route de Hanin Zouabi, a été étrangement muet depuis l’atroce attentat d’Itamar, où 5 Israéliens dont deux enfants ont été froidement assassinés dans leur sommeil. Mardi après-midi, lors d’un raid de représailles de Tsahal après les dizaines de tirs de roquettes sur Israël ces derniers jours, quatre personnes ont été tuées, dont deux terroristes et deux enfants, car les terroristes tiraient leurs obus en étant placés au milieu de la population civile dont ils n’ont cure. Le gouvernement israélien s’est empressé d’exprimer ses regrets par la voix du Premier ministre à la Knesset. Mais Jamal Zahalka, soudain remis de sa léthargie sélective, a interrompu l’intervention de Binyamin Netanyahou, lui criant « Combien d’enfants palestiniens avez-vous tués aujourd’hui ? Montez à la tribune et dites le publiquement ! » Le président de la Knesset, Reouven Rivline l’a rappelé plusieurs fois à l’ordre, tant cet allié des terroristes vociférait, avant de le faire exclure de l’hémicycle. Avant qu’il ne sorte, Benny Begin (Likoud) lui a aimablement rappelé « qu’il avait fait partie de la délégation qui s’était rendue en visite d’amitié chez Kadhafi l’an dernier ». Ahmed Tibi (Raam-Taal) s’est aussi mis de la fête en demandant au Premier ministre « s’il était prêt à condamner publiquement la mort de ces deux enfants ». Cette fois-ci, c’est Shaï Hermesh (Kadima) habitant du Kibboutz Hof Aza qui lui a vertement répondu, lui demandant « pourquoi il ne condamnait pas les tirs incessants sur la population civile israélienne ?». « Vous comparez cela au meurtre d’enfants ? Honte à vous ! » lui a répondu Tibi. Tsahal a également exprimé « ses profonds regrets pour la mort de civils qui se trouvent dans l’entourage des terroristes visés ». Une fois de plus, les députés arabes israéliens ont montré que le sang juif leur importait aussi peu que la vérité, et qu’ils sont tout simplement des agents des terroristes au sein du parlement israélien, grâce aux bons soins de la démocratie israélienne.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.