Turquie : harcèlement contre les militants et les journalistes

Amnesty International s’inquiète de la politique de harcèlement judiciaire dont sont de plus en plus souvent victimes les défenseurs des droits humains et les journalistes parmi tous ceux qui soutiennent le droit à l’objection de conscience au service militaire en Turquie ; l’organisation appelle la Turquie à abroger de toute urgence l’article 318. Halil Savda, objecteur de conscience et défenseur des droits humains, risque une peine de prison après avoir été reconnu coupable, en vertu de l’article 318 du Code pénal turc, « d’avoir suscité l’hostilité de la population turque à l’égard du service militaire ». La condamnation a été confirmée en appel par la Cour suprême le 30 novembre 2010 et communiquée à Halil Savda le 15 février 2011. La condamnation au titre de l’article 318, en vertu de laquelle Halil Savda risque à présent l’emprisonnement, concerne des déclarations qu’il a faites au moment de l’attaque israélienne de 2006 contre le Liban, en soutien à deux objecteurs de conscience israéliens qui ont refusé de prendre part à l’attaque qui a duré 34 jours.

Lire l’article complet sur collectifvan.org

Share This
308 0 Mar 23, 2011

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.