Le quotidien difficile de la population du Néguev

La vie continue normalement dans le pays pendant que les habitants des localités du sud du pays doivent, à chaque instant, courir dans les abris après l’alerte annonçant le tir d’une roquette ou d’un obus. Une routine difficile à vivre pour cette population qui ne sait plus ce qu’est le calme et la sérénité depuis que les terroristes de la bande de Gaza les harcèlent par leurs nombreuses attaques. Comme on le sait, les tirs se sont multipliés ces derniers jours, et les roquettes ont atteint cette fois les villes d’Ashdod, d’Ashkelon et de Beershéva. Mercredi matin, à 5h30, la population a déjà dû aller se mettre à l’abri et l’explosion qui a suivi a fait cette fois un blessé, fort heureusement légèrement atteint. 35 personnes étaient en état de choc. Vu la situation, un assistant social, Michael Ohayon, a obtenu l’autorisation d’aller travailler, malgré la grève observée depuis plus d’une semaine par toute la profession, pour s’occuper des personnes traumatisées par ces nouvelles attaques. Plusieurs de ses collègues sont allés s’occuper de personnes âgées à leur domicile. Le maire de Beershéva, Roubik Danilowitz, a décidé, en accord avec les services de sécurité, de suspendre les cours dans les écoles et les jardins d’enfants jusqu’à vendredi. Toutefois, l’université Ben Gourion est restée ouverte et fonctionne normalement. La même décision a été prise à Ashkelon. La Défense passive, de son côté, a recommandé aux maires des localités de la région de ne pas interrompre les activités scolaires. La police du district sud a renforcé ses effectifs. Il ne faut pas oublier que 69 roquettes Grad, Kassam et obus de mortier, se sont abattus dans le secteur depuis dimanche. Et depuis le début de l’année, on en compte 109 qui ont blessé 41 personnes.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.