“Le système syrien n’accepte pas la contestation” (Gilles Kepel)

Malgré un déploiement massif de l’armée et des forces anti-émeutes, la révolte débutée il y a une semaine en Syrie semble s’amplifier. La répression est sanglante. Au moins 15 personnes ont été tuées hier à Deraa, dans le sud du pays, foyer d’une contestation sans précédent contre le régime de Bachir al Assad.

Lire l’article complet sur france-info.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.