L’Iran derrière le regain de violences au Proche-Orient

Avec l’attentat de Jérusalem du 23 mars, les groupes islamistes ont bien l’intention de réaffirmer leur puissance et prouver à l’Etat hébreu qu’il n’est pas invincible. L’attentat n’a pas encore été revendiqué, mais le Djihad islamique et le Hamas se sont félicités de cette attaque. Deux hauts responsables du mouvement terroriste Djihad islamique viennent d’être arrêtés ce jeudi, par les services de sécurité de l’Autorité palestinienne. Qu’en est-il des dizaines de tirs d’obus de mortier tirés sur Israël? Le Hamas cherche à raviver les tensions avec l’Etat juif. Le mouvement islamiste prouve ainsi que sa capacité de nuisance reste intacte. Mais derrière ces groupes armés, c’est l’Iran qui tire les ficelles. Avec deux objectifs: faire échec au processus de paix, discuté secrètement entre Israël et l’Autorité palestinienne, mais aussi provoquer un conflit avec Israël, afin de détourner l’attention des révoltes dans les pays arabes. Il n’est plus à prouver que le régime des Mollahs aide financièrement et militairement le mouvement islamiste à Gaza. Au-delà du clivage islamique entre l’Iran chiite et le Hamas sunnite, leurs relations sont le fruit d’une alliance stratégique face à l’ennemi commun, Israël. L’Iran aux portes d’Israël

Lire l’article complet sur slate.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.