Paroles fortes, réaction molle?

L’incertitude totale règne actuellement quant à la réaction israélienne aux agressions terroristes de ces derniers jours dans la sud du pays. Lors de sa rencontre avec Richard Gates, Secrétaire d’Etat US à la Défense, le Premier ministre israélien a été catégorique : « Israël est prêt à utiliser toute sa force pour faire cesser la terreur palestinienne, et c’est ce qu’il fera. Il s’agit de la lutte du monde civilisé dans son ensemble contre le fléau du terrorisme qui vise délibérément des civils ». Ces propos ont été soutenus par Gates qui a déclaré « qu’Israël avait parfaitement le droit à la légitime défense face au terrorisme ». Lors de cette rencontre, Binyamin Netanyahou a raconté « comment le Président Barack Obama l’avait appelé au téléphone en pleine discussion avec les dirigeants russes, afin de lui apporter son soutien et condamner les terroristes ». Mais à côté de ces déclarations fermes et décidées, dans l’entourage du Premier ministre on reconnaît « qu’il n’est pas enthousiaste à l’idée de frapper un grand coup contre le Hamas », notamment du fait de l’opposition du ministre de la Défense, Ehoud Barak, lui aussi ferme dans ses propos, mais réticent à une opération « qui n’aurait pas forcément le soutien international », grand sujet de crainte pour les dirigeants israéliens de cette génération. Ehoud Barak est davantage décidé à engager Israël dans une aventure diplomatique à hauts risques face à l’Autorité Palestinienne qu’à en découdre avec le Hamas et le Jihad qui menacent les populations civiles du sud (en bientôt du centre du pays). Netanyahou a dit « qu’il avait reçu des compliments de la part du président américain sur sa façon de réagir avec retenue aux agressions du Hamas » ! Ben voyons…

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.