La Turquie entre à reculons dans l’opération internationale

Le gouvernement islamo-conservateur turc, qui redoute un scénario à l’irakienne en Libye et s’oppose aux bombardements de la coalition, entre finalement dans le jeu en envoyant une force navale, mais après bien des hésitations, notamment pour ménager son électorat.

Lire l’article complet sur Le Nouvel Obs

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.