Caroline B. Glick – Livrer Israël en pâture

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou et ses comparses s’efforcent de faire bonne figure devant une situation désastreuse. Après trois semaines de délibérations, ils ont cédé à la pression massive des Etats-Unis pour alléger le blocus d’Israël sur Gaza contrôlé par le Hamas, si ce n’est y mettre fin.

Dimanche 20 juin, le gouvernement a annoncé que toutes les sanctions économiques sur Gaza seront immédiatement levées. Par conséquent, la bande du Hamas disposera d’une frontière économique ouverte avec Israël. Israël se contentera d’interdire le transfert de matériel militaire. Même les objets à usage ambivalents, comme le ciment, seront autorisés si des officiels internationaux prétendent qu’ils sont d’utilité humanitaire.

Lire l’article complet sur Jerusalem Post

Share This
674 0 Jul 6, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.