“Nous devons retourner à Gaza”

“Terrifiant.” Pour Gabi Tatarov, habitant d’Ashdod, les durs moments connus avant l’Opération plomb durci sont de retour ; et la crainte l’accompagne. “Les sirènes hurlent à tout moment”, explique-t-il. Les classes ont été suspendues et son fils de neuf ans a pour consigne de rester à l’abri à la maison.

Lire l’article original en anglais sur Jerusalem Post

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.