Comment élever des poissons sur la terre ferme ?

L’industrie de la pisciculture, c’est à dire de l’élevage de poissons dans des bassins clos, est un domaine en rapide expansion en réponse à une stagnation, depuis le milieu des années 1980, dans le secteur de la pêche traditionnelle. En 2011, on estime qu’environ 40% des poissons consommés dans le monde viennent déjà de la pisciculture et ce nombre devrait atteindre 60% en 2024. Cependant, comme certains des déchets organiques (ammoniaque par exemple) produits par les fermes sont toxiques pour les poissons, ces composants doivent être largués dans les eaux avoisinantes. Disposer d’une grande quantité d’eau de mer propre de manière à nettoyer quotidiennement les bassins limite les fermes d’élevages aux zones portuaires ou côtières. Naturellement, cette technologie est largement critiquée par les organisations écologistes qui dénoncent la pollution biochimique engendrée par les fermes d’élevage de poissons. La compagnie israélienne GFA («Grow Fish Anywhere») propose un nouveau système de purification de l’eau permettant de faire fonctionner les fermes d’élevage en circuit complètement fermé, c’est à dire sans aucun échange entre les bassins et le monde extérieur. Le système de purification développé à GFA par le Dr. Yossi Tal est basé sur les travaux du Pr. Jaap van Rijn au département de «Sciences Animales» de l’Université Hébraïque. .. Le protocole de purification contient essentiellement deux étapes. Dans un premier temps, l’ammoniaque est transformé en nitrate par l’intermédiaire d’un processus de nitrification nécessitant l’introduction de microbes spécifiques dans les fermes d’élevage. Ensuite, le nitrate est transformé en dioxyde de carbone lors d’un processus de dénitrification impliquant une combinaison compliquée de différentes réactions chimiques. Une des astuces mise en place par GFA et le Pr. Jaap van Rijn consiste à recycler la matière organique déposée aux fonds des bassins dans un réacteur à lit fluidisé lors de l’étape de dénitrification. Le résultat est que la technologie mise en place par GFA permet d’établir des fermes d’élevage de poissons complètement écologiques dans le sens où le système est entièrement fermé sur lui-même. Au-delà des ses avantages environnementaux, la technologie proposée par cette compagnie devrait permettre de construire des fermes d’élevages sur la terre ferme. Cela signifie que les agglomérations géographiquement éloignées d’un océan pourraient être alimentées en poissons frais. Pour l’instant GFA dispose d’un site commercial à New-York qui est capable de produire 100 tonnes de poisson par an (chiffre 2010), principalement daurades, bars et tilapia. Les sites de recherche et développement se situent à Herev La’Et dans le nord d’Israël ainsi que dans le laboratoire du Pr. Jaap van Rijn à la faculté d’Agriculture de l’Université Hébraïque sur le campus de Rehovot. Vous pouvez en apprendre plus en vous rendant sur le site de la compagnie GFA « Grow Fish Anywhere

Lire l’article complet sur ambisrael.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.