L’apres-Kadhafi

Le processus de démocratisation des pays arabes, qui semblait avoir commencé en Tunisie, avec l’éjection de Ben Ali et s’être poursuivi sans désemparer en Egypte avec le renvoi de Moubarak, se heurte à bien des obstacles en Libye. Certes, il ne fait pas de doute qu’au train où vont les opérations menées par la coalition et, à présent, par l’OTAN contre les troupes de Kadhafi, ces troupes-là, sauf circonstances imprévues ne résisteront pas longtemps aux frappes aériennes et aux lancers de missiles. Mais, au Yémen et à Bahreïn, les potentats en place s’accrochent.

Lire l’article complet sur raison-garder.info

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.