Faillite d’une société immobilière

La société Néot Hapisga va devoir officiellement être dissoute. Le reste de ses biens va être distribué entre les banques et les actionnaires, qui doivent être remboursés. Ce qui n’est pas encore clair, c’est le sort des centaines d’acquéreurs d’appartements. Malgré la procédure de saisie, on ne sait pas encore comment les centaines de millions de shekels que la société doit aux banques, aux actionnaires et aux acheteurs des appartements qui auraient dus être construits sans l’ordre d’interruption de la construction exclusivement dirigé contre les Juifs de Judée-Samarie vont être remboursés. La réponse à cette question dépend de ce qui sera décidé par la Commission des indemnisations du ministère de la Défense. Une société s’est pourtant portée acheteuse de Néot Hapisga. Il s’agit de la société Menrav. Elle s’est cependant empressée de préciser que son offre, de 135 millions de shekels, était conditionnée par la levée du gel de la construction, toujours en vigueur malgré toutes sortes de déclarations politiques. Au moment de la décision de la banqueroute, le tribunal ne s’est absolument pas intéressé à cette proposition. La société Neot Hapisga devait en principe construire 2400 appartements répartis en quatre nouveaux quartiers, dans la ville orthodoxe de Modi’in Illit. Elle a toutefois pu construire 200 appartements, sur les 2400, avant que n’entre en vigueur le gel sans précédent décrété et imposé par Netanyahou. Elle a exigé 171 millions de shekels de dédommagements auprès de l’Etat. Cependant, cette demande est bloquée dans les bureaux de la commission ministérielle créée spécialement pour ce type de situation. De nombreuses familles remboursent aux banques des prêts hypothécaires sans n’avoir rien reçu en échange, pas même une solution proposée par le gouvernement. 120 familles à la rue se sont donc introduites sur les chantiers et y ont installé une sorte d’habitat de fortune, sans les infrastructures de base nécessaires.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.