Netanyahou s’explique et se défend

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou est excédé par la dernière enquête menée contre lui par la dixième chaîne de la télévision israélienne (Aroutz Esser) et par le journaliste Raviv Drucker. Après avoir porté plainte contre eux, il a tenu à s’exprimer devant le public pour dénoncer ce qu’il considère comme une véritable campagne de diffamation parfaitement orchestrée contre lui. Il a choisi la seconde chaîne télévisée, Aroutz Shtayim, pour aborder la question et répondre également aux questions des internautes. Son intervention a ensuite été relayée en première page par le quotidien israélien Israel Hayom alors que d’autres médias laissaient entendre qu’il serait difficile pour le contrôleur de l’Etat de recueillir des témoignages étant donné que les personnes concernées vivent à l’étranger. Lors de son intervention, Netanyahou a évoqué pour la première fois le reportage d’Aroutz Esser, dans lequel il est accusé d’avoir effectué des voyages à l’étranger avec son épouse aux frais de certains donateurs très intéressés et de diverses associations. Il a dit que les faits rapportés étaient le plus souvent déformés, exagérés ou erronés et a reproché aux auteurs de faire preuve d’hypocrisie. Parlant très franchement, Netanyahou a déclaré : « Certains journalistes ne sont pas contents de me voir à la tête du gouvernement et ne m’aiment pas ». Il a ensuite rappelé que chaque année, des centaines de ministres, de députés, de présidents et anciens Premiers ministres voyageaient avec leur femme à l’étranger et qu’il était le seul à être la cible de certains médias. Il a souligné que chacun de ses déplacements s’était fait conformément aux normes fixées et qu’il les avait scrupuleusement respectées. Netanyahou a ensuite salué l’initiative du contrôleur de l’Etat Micha Lindenstrauss, qui compte examiner les éléments de l’enquête présentés par Aroutz Esser, soulignant qu’il y avait toujours eu des critères précis pour ses prédécesseurs et qu’on ne pouvait pas lui en imposer d’autres à lui-même. Le Premier ministre a ensuite pris la défense de son épouse Sarah, qui est selon lui la cible d’une certaine presse. « Bien d’autres ont voyagé souvent, avec leur femme, mais la meilleure façon qu’ils ont trouvé pour m’atteindre a été de s’attaquer à mon épouse, et de façon scandaleuse et injuste ». Et d’ajouter : « Sarah est psychologue pour enfants. Elle part tous les matins à son travail, dans une école, et rentre le soir. Vous connaissez d’autres épouses de Premier ministre qui ont travaillé ? ». Netanyahou a conclu en disant : « Je voudrais annoncer aux journalistes qui s’en prennent à moi : Mes amis, cela ne vous servira à rien. Vous faites preuve de méchanceté et d’hypocrisie mais je resterai à ma place encore longtemps et ne changerai pas mes positions ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.