Révélations de Tsahal

Quatre ans après la seconde guerre du Liban, Tsahal présente au public un plan des positions de l’organisation terroriste du Hezbollah.

Une intense activité montre que les terroristes sont en effervescence dans la région du Sud-Liban évacuée par Tsahal voici dix ans. Comme à l’accoutumée, les lieux favorisés pour les dépôts de munitions restent la proximité des écoles et des institutions publiques. Tsahal a donc publié mercredi des photos aériennes qui signalent les emplacements des armes, des munitions et autres moyens de destruction, des quartiers généraux et des autres centres de l’activité militaire illégale de cette organisation dans le village d’El – Khiam . Le général Ronen Morali, commandant de la zone Ouest de la région frontalière, a déclaré au sujet de la belligérance de l’organisation terroriste du Sud-Liban: «Un incident peut éclater aujourd’hui ou dans un an. Je pense qu’ils compteront sur l’effet de surprise et que nous ne serons pas avertis du moment où il se produira. Nous agissons de plusieurs manières pour contrer tout incident susceptible de se produire, et nous saurons comment y réagir. » Le général a fait part également des efforts investis par le Hezbollah pour se renseigner sur l’armée israélienne, souvent en se servant d’une surveillance qui se fait passer pour civile. De même, d’importants travaux d’infrastructures et de renforcement des positions sont effectués en vue d’une prochaine guerre. Un autre haut fonctionnaire de l’armée a déclaré que la collaboration de l’axe Iran-Syrie-Hezbollah leur procure un avantage tactique et rend plus effective leur efficacité face à Tsahal. Le village El – Khiam , dans lequel Tsahal a dû mener de nombreuses actions lors de sa présence au Sud-Liban, compte aujourd’hui dans les 23000 habitants. 90 terroristes s’y activent actuellement au niveau ligistique, et ils se préparent à «accueillir» Tsahal lors de sa prochaine progression dans la région, en plus des nombreux explosifs, fosses bourrées de dynamite recouvertes d’un camouflage, et des missiles antichars. Tsahal informe que le village dont les images ont été diffusées n’est qu’un exemple de la réalité de toute la région. Quelque 20 000 activistes s’y tiennent prêts à faire la guerre contre Tsahal.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
580 0 Jul 7, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.