Grève brève

La direction du syndicat des médecins a décidé de lancer une grève de deux jours. En dehors des hôpitaux qui seront tous touchés, les caisses de maladie Clalit et Leumit ne dispenseront pas de services médicaux. Les cas urgents seront cependant traités. Le docteur Léonide Idelman, président du syndicat, s’explique: «Cela fait onze ans que nous nous sommes abstenus de faire la grève et le ministère des Finances en a profité pour « assécher » le système médical.» La décision a été prise dimanche soir, et elle sera appliquée pour tous les hôpitaux et deux caisses de maladie sur quatre. Les médecins poursuivront leur travail pendant la grève en réduisant leurs équipes au minimum, mais ils ne s’occuperont que des cas urgents. Ils exigent que de nouvelles unités de soins intensifs soient ouvertes, et que les médecins qui travaillent dans les régions éloignées du centre du pays soient payés davantage. Selon le président du syndicat des médecins, la décision de se mettre en grève a été prise deux semaines avant que le conflit n’éclate. Le ministère des Finances a fait savoir pour sa part qu’il considérait cette grève comme inutile et mauvaise pour le public. Pour le directeur du ministère de la Santé, Rony Gamzo, le système médical n’est pas en mesure de supporter une longue grève, et les patients pourraient en souffrir dès les premiers jours.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.