Lettre ouverte à Charles Enderlin

Cinq Israéliens sauvagement assassinés le 11 mars dernier au soir, dans leur habitation d’Itamar. Un événement pourtant passé sous silence par les médias internationaux, dont le service public français. De quoi surprendre, voire indigner. Parmi les pointés du doigt : Charles Enderlin, qui n’en est pas à sa première histoire de désamour avec la communauté juive de France et d’Israël.

Lire l’article original en anglais sur Jerusalem Post

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.