Saar: non à l’appel au boycott

Le ministre de l’Education Guideon Saar a réagi avec indignation à la pétition, signée par 542 chargés de cours d’universités et de collèges universitaires, dénonçant les mesures qu’il compte prendre contre les enseignants appelant au boycott universitaire d’Israël à l’étranger.

Les signataires demandent au ministre de revenir sur sa décision, en invoquant « le droit d’exprimer une opinion qui ne plait pas à tout le monde ». Saar ne s’est pas laissé intimider: il a affirmé qu’il restait convaincu du bien-fondé de sa démarche et qu’il ne changerait pas d’avis. Il a ajouté que les enseignants qui soutenaient le boycott d’Israël portaient atteinte aux institutions dans lesquelles ils exerçaient eux-mêmes leur profession et qui sont financées par les deniers publics.

Rappelons que Saar a annoncé, il y a quelques semaines, qu’il comptait sanctionner les enseignants israéliens ayant appelé au boycott ou l’ayant approuvé ouvertement.

Il avait alors expliqué qu’en agissant de la sorte, les universitaires dépassaient les limites permises et rappelé qu’Israël était le seul Etat où de tels excès étaient permis et même considérés par certains comme « légitimes ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.