Turquie – procès des tueurs de Hrant Dink

Un témoin affirme que des enregistrements ont été effacés

Un inspecteur de police en chef a déclaré que des enregistrements de conversations téléphoniques de Yasin Hayal, un suspect dans l’assassinat de Hrant Dink, ont été effacés par la police d’Ankara. La déclaration de l’inspecteur, témoin dans le procès, fait suite à la demande tendant à obtenir que le père du tueur présumé Ogun Samast soit entendu comme témoin afin d’établir la nature des relations de son fils avec “un commandant de gendarmerie” qu’il avait mentionné précédemment.

(…) Hrant Dink, un journaliste turc d’ascendance arménienne, a été tué le 19 janvier 2007, à Istanbul. Le précédent Chef de la police de Tébizonde, Resat Altay et son adjoint Yarimel font partie des officiers soumis aux interrogatoires dans le cadre de cette affaire. Les officiers font partie des fonctionnaires suspectés par les avocats de la famille d’avoir négligé leurs devoirs ou délibérément n’avoir rien fait pour empêcher le meurtre.

Lire l’article complet sur armenews.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.