Inondations dans le Nord

Les pluies qui tombent sur le pays depuis le début de la semaine sont particulièrement remarquables dans le Nord. Malgré la sècheresse qui frappe la région, ce début de mois d’avril est l’un des plus pluvieux, par rapport aux dernières années. Ce mardi, les précipitations ont été particulièrement abondantes dans la région de Haïfa, de la Galilée et du Golan, où les réservoirs sont presque pleins à ras bord, ce qui devrait permettre de renoncer au moins pour les trois semaines à venir à l’arrosage artificiel. Les quantités d’eau mesurées à Haïfa ou Kfar Blum se rapprochent pour la première fois de la moyenne saisonnière, alors qu’elles ont été nettement inférieures au cours des autres mois de l’année. Dans la ville de Haïfa, les habitants ont rapporté que les pluies ont été mardi particulièrement fortes. De nombreuses rues ont été inondées pour ressembler à des lits de rivières. Des chutes d’eau sporadiques ont été observées par endroits, notamment en aval du quartier de Ramat Nesher. La pluie est tombée sans interruption pendant plus de six heures. Les services météorologiques ont transmis que plus de 53 mm sont tombés à Meron, où se trouve le tombeau de Rabbi Shimon Bar Yohaï, ainsi que dans d’autres localités de Galilée. A Haïfa, 30 mm ont été mesurés et 20 mm en moyenne dans les autres régions. En ce qui concerne le début du mois d’avril, les précipitations sont qualifiées d’exceptionnelles, la moyenne tendant à redescendre avec la progression du printemps, même en période dépourvue de sècheresse.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.