Le Hamas et l’Autorité palestinienne intimident et abusent systématiquement les journalistes palestiniens, selon HRW

« De graves abus des forces de sécurités de l’Autorité palestinienne (AP) et du Hamas ciblent les journalistes palestiniens présents en Judée-Samarie et à Gaza. Cela affecte gravement la liberté d’expression », a déclaré l’organisation Human Rights Watch (HRW), dans un rapport publié mercredi. L’organisation a appelé l’AP et le Hamas à « empêcher de tels abus ». Dans son rapport, l’organisation dénombre des cas de tortures, de coups et de détentions arbitraires de journalistes. Dans ce document de 35 pages, intitulé « Pas de nouvelles, bonnes nouvelles », l’association accuse les forces de sécurité de l’AP et de Gaza de s’adonner à ces pratiques. Joe Stork, adjoint du directeur en charge du Moyen-Orient pour Human Rights Watch, a déclaré, dans un communiqué que « les forces de sécurité palestiniennes deviennent célèbres pour leur comportement violents et intimidants contre des journalistes qui essaient simplement de faire leur travail ». « L’Autorité palestinienne en Judée-Samarie, ainsi que le Hamas à Gaza, doivent mettre fin à ces attaques sur la liberté d’expression », a ajouté Stork. Les forces de sécurité du Hamas ont ainsi retenu un reporter de la radio Al-Quds et l’ont battu « dans une morgue lorsqu’il a découvert qu’un homme, censé avoir été tué lors d’une attaque militaire israélienne, était en réalité vivant ». « La majorité des abus contre les journalistes, à la fois en Judée-Samarie et à Gaza, est liée à des tensions entre l’AP et le Hamas », affirme le document publié par Human Rights Watch. Le 19 mars, selon l’organisation, 15 hommes membres des forces de sécurité du Hamas ont forcé les bureaux de Reuters à Gaza. Ils ont détruit des ordinateurs et battus des journalistes. Cette attaque a eu lieu alors que des manifestations en faveur d’une réconciliation entre le Fatah et le Hamas secouaient la ville de Gaza. L’AP détient également des journalistes indépendants. Elle les suspecte de travailler pour Al-Jazeera. Chaîne que l’Autorité accuse d’être pro-Hamas. Le Centre pour le développement et la liberté des médias, un groupe pour les droits des Palestiniens, a affirmé que le nombre d’attaques, d’arrestations et de vols de matériels sur des journalistes avaient augmenté de 45 % en 2010. Lire le rapport de Human Rights Watch en anglais Sources : Jerusalem Post version française, CICAD ““ Mercredi 6 avril 2011

Lire l’article complet sur ambisrael.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.