Raid au Soudan: des armes iraniennes pour Gaza

L’information n’a pas été confirmée par Israël mais il semble que l’attaque, en début de semaine, sur une voiture au Soudan, qui a détruit le véhicule et tué ses deux occupants, soit l’œuvre de ses services de sécurité qui auraient ainsi déjoué une nouvelle fois une tentative d’acheminement d’armes au profit des terroristes de Gaza. C’est en tout cas ce qu’aurait affirmé un haut responsable militaire occidental dont les propos ont été rapportés par le magazine américain Time. Il aurait ajouté que ce n’était pas la première fois que les Israéliens intervenaient dans la région. Il faut savoir qu’il s’agit d’une des voies empruntées fréquemment par l’Iran pour faire parvenir des équipements militaires à la bande de Gaza. La cargaison aurait été déchargée à Port-Soudan et aurait ensuite pris la route en direction du Nord, grâce à la complicité de chauffeurs locaux aidés d’agents iraniens et d’activistes du Hamas. Ce nouveau convoi aurait donc été intercepté par Israël en début de semaine, alors qu’il se dirigeait vers la péninsule du Sinaï et d’après le journal koweitien A-Rai Al – Am, il était composé de quatre véhicules. Des témoins ont rapporté qu’ils avaient entendu trois explosions. Selon le Time, la première déflagration provenait du missile tiré sur les voitures et les deux autres auraient été provoquées par les munitions. Le magazine américain estime en outre qu’Israël pourrait avoir bénéficié de l’aide des Egyptiens et de l’Arabie Saoudite « qui n’aiment pas particulièrement la république islamique d’Iran ». Une interprétation à vérifier étant donné que le nouveau régime égyptien s’est déclaré prêt à renouer avec Téhéran… Au Soudan, selon des déclarations de hauts responsables de l’armée aux médias arabes, des navires de guerre étrangers stationnant en Mer Rouge auraient suivi de près cette attaque aérienne et auraient même peut-être fourni des renseignements pour permettre cette intervention. Il faut souligner aussi que d’après Al Arabiya, une des personnes visées et tuées au cours de l’opération était un chef du Hamas. Mais l’organisation terroriste a bien entendu refusé de confirmer cette information. Comme on le sait, ce n’est pas le premier raid dans cette région désertique du Soudan. En janvier 2009, c’est-à-dire pendant l’opération Plomb Durci menée par Tsahal, un convoi de camions, transportant des armes iraniennes vers la bande de Gaza, avait été attaqué. A l’époque, la presse étrangère avait rapporté que le Mossad avait été averti que Téhéran s’apprêtait à envoyer 120 tonnes d’armements et d’explosifs à Gaza, comprenant notamment des missiles antichars et des roquettes Fajar d’une portée de 40 km.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.