Triste : altercations dans la tente des Shalit

La déchirure de la société israélienne, voulue par le Hamas, s’est élargie vendredi matin, lorsque de violents échanges de paroles ont eu lieu dans la tente de la famille Shalit, devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, entre les partisans d’ « à n’importe quel prix » et ceux de « pas à n’importe quel prix ».

Le fossé entre les deux camps s’était déjà creusé ces derniers jours, au fur et à mesure que se rapprochait de Jérusalem la marche en faveur de Guilad Shalit, et que les parents du jeune soldat pointaient du doigt le Premier ministre, lui demandant presque ouvertement de céder à toutes les demandes des terroristes immondes du Hamas pour faire libérer leur fils. Lors de son discours de jeudi soir, Aviva Shalit a eu des mots très durs envers Binyamin Netanyahou, le rendant comptable de tout ce qui pourrait arriver, comme si le Premier ministre était à l’origine de l’enlèvement du jeune soldat. Elle avait même sous les applaudissements, réfuté l’argument selon lequel « la libération de son fils à n’importe quel prix entraînerait des risques pour le futur ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
416 0 Jul 9, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.