Retour des émissaires israéliens de Côte-d’Ivoire

Les diplomates ont atterri en Israël deux jours après avoir été sauvés d’Abidjan par les forces de l’ONU.

«Il y a une guerre sanglante là bas, c’est un véritable enfer», dit l’Ambassadeur Daniel Saada.

Les diplomates israéliens sont retournés de Côte–d’Ivoire dimanche soir, deux jours après avoir été sauvés des combats dans le pays d’Afrique occidentale par les forces de l’ONU.

«Je suis toujours heureux d’atterrir en Israël, mais aujourd’hui, je le suis plus particulièrement», a admis l’ambassadeur Daniel Saada, blessé pendant l’évacuation. «Nous avons traversé des jours difficiles, un véritable enfer. Une guerre à l’intérieur d’une ville est une guerre qui ne nous est pas familière, vu les limites que nous connaissons ici.»

Daniel Saada est Ambassadeur itinérant d’Israël pour plusieurs pays africains, dont le Congo et Madagascar, où Israël n’a pas de représentation permanente. Il ya trois semaines, il a été envoyé en remplacement de l’ambassadeur en Côte–d’Ivoire pendant une courte période, mais s’est trouvé coincé dans le pays après des émeutes locales. Les quatre membres du personnel diplomatique à Abidjan se sont barricadés dans la résidence de l’ambassadeur ces derniers jours, à la lumière des affrontements entre partisans du président Laurent Gbagbo, qui a perdu les élections mais refuse de démissionner, et les partisans de son rival Alassane Ouattara , qui a remporté les élections. «Je suis tombé d’un blindé» Le vendredi, ils ont été évacués en hélicoptère vers la capitale du Ghana voisin, sous les tirs de balles. «C’est une guerre sanglante, une guerre très difficile», a raconté Daniel Saada. «Nous nous sommes trouvés pris au piège pendant plusieurs jours sous un feu nourri. Lorsque les forces de l’ONU ont finalement atteint notre rue pour tenter de nous sauver, ils ont soudainement été attaqués. En conséquence, il y a eu beaucoup de panique et je suis tombé d’un véhicule blindé et ai été légèrement blessé. » Elad Ratson, le consul d’Israël en Côte–d’Ivoire, a déclaré que la force de sauvetage se composait de six véhicules blindés «, dont les occupants parlaient chacun une langue différente. Le moment où j’ai vu que les Jordaniens étaient à la tête de la force, je leur ai parlé en arabe et ai utilisé quelques mots et gestes moyen–orientaux pour leur faire comprendre que nous avions besoin d’aide, et ils se sont précipités pour amener Daniel à l’hôpital. » L’Ambassadeur Daniel Saada a précisé que tous les Israéliens qui ont demandé à être évacués de Côte–d’Ivoire l’ont effectivement été. Selon des rapports récents, quatre ressortissants israéliens vivant à Abidjan ont été déplacés vers les zones pour étrangers, gardées par l’armée française, tandis que les autres ont vraisemblablement choisi de rester chez eux. «Nous sommes revenus à une sorte de routine», a conclu Saada. «Nous sommes heureux d’être ici, grâce à une extraordinaire opération diplomatique du Ministère des Affaires étrangères, avec l’aide de nombreux éléments extérieurs qui ont tendu la main à l’Etat d’Israël pour nous sortir de là.»

Lire l’article complet sur ambisrael.fr

Share This
344 0 Apr 11, 2011

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.