Un «cadeau» Palestinien pour la Pâque ” La promotion officielle du terrorisme palestinien

L’Autorité palestinienne vient d’honorer le terroriste responsable du «massacre de la Pâque », un attentat terroriste qui avait coûté la vie à 30 citoyens israéliens participant au repas pascal traditionnel, le Seder de Pessah, au Park Hôtel de Netanya, le 27 Mars, 2002. Le Seder, commémoration de la libération du Peuple Juif de l’esclavage en Egypte, est la plus familiale des fêtes juives. L’Autorité palestinienne a choisi une façon bizarre et inquiétante de marquer la Pâque juive. Malgré un engagement palestinien souvent exprimé de mettre fin à la glorification des terroristes et à l’incitation à la violence, le 28 Mars dernier, Issa Karake, ministre des Affaires des prisonniers de l’Autorité Palestinienne, a rendu visite à la famille du cerveau de l’attentat suicide, Abbas Al-Sayed, leur attribuant une plaque officielle, pour célébrer l’anniversaire du massacre. Cet honneur n’est pas le seul exemple de glorification de la violence par les officiels palestiniens. Ces dernières semaines, la direction de l’autorité palestinienne a donné le nom de Wafa Idris, la première femme kamikaze, à un tournoi de football de jeunes à Ramallah. De la même façon, ils ont donné, à une place d’El Bireh, ainsi qu’à deux écoles et à un camp d’été, le nom de Dalal Mughrabi, auteur de l’attentat suicide du 11 Mars 1978, qui avait tué 38 passagers d’un autobus sur la route côtière d’Israël. Le massacre de la Pâque. Le 27 Mars 2002, trente personnes, parmi lesquelles principalement des personnes âgées, ont été tuées et des dizaines d’autres mutilées et blessées lorsqu’un kamikaze envoyé par Al-Sayed est entré dans l’Hôtel Park, sur le front de mer de Netanya, au milieu d’un repas du Seder de Pessah- la cérémonie religieuse célébrant la sortie d’esclavage des Hébreux, dans l’Egypte ancienne. Le kamikaze, Abdel-Basset Odeh, membre d’une cellule terroriste du Hamas à Tulkarem, a fait exploser un dispositif bourré d’explosifs et d’éclats de métal. L’explosion a tué 22 personnes sur le coup. Huit autres ont succombé à leurs blessures après de terribles souffrances et malgré les efforts désespérés des médecins pour les sauver. Il a été prouvé que Al-Sayed a été impliqué dans l’attentat contre l’Hôtel Park jusque dans les moindres détails, de la vérification de la courroie de la ceinture explosive, jusqu’à l’aide à l’écriture du testament du terroriste et à la réalisation de la vidéo dans laquelle il le lit.

Lire l’article complet sur ambisrael.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.