Les enfants juifs sont de retour, 67 ans après

André et Jacques, deux frères de 79 et 70 ans, dont le père est mort en déportation à Sobibor, sont revenus près d’Agen sur les lieux où ils ont vécu les heures sombres de l’histoire familiale. Un moment émouvant. C’est une belle histoire en contrepoint de la grande Histoire, tragique celle-là, qui a emporté leur père : André et Jacques, deux frères de 79 et 70 ans, n’étaient plus revenus à Bon-Encontre depuis ce jour d’octobre 1944 où ils ont quitté l’Hôtel du Parc, devenu depuis La Table d’Antan. Ils s’y étaient installés au début de l’année 1942, quand leur père, Léon Borek, un commerçant juif d’origine polonaise établi à Troyes, décida de mettre sa famille en sécurité

Lire l’article complet sur ladepeche.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.