Difficile d’être juif en Egypte

La communauté juive égyptienne, qui comptait 80 000 âmes lors de son apogée, a pratiquement disparu aujourd’hui et il ne reste dans tout le pays qu’une cinquantaine de personnes qui restent discrètes pour éviter tout problème avec la population locale. Toutefois, sa présidente, Carmen Weinstein a une lourde charge sur ses épaules, celle de gérer les biens qui ont appartenu aux Juifs et c’est ce qui lui a valu apparemment des frictions sérieuses avec les autorités. En effet, elle a été accusée d’avoir vendu à un homme d’affaires local des biens appartenant à la communauté et d’avoir ensuite refusé de les lui céder ou éventuellement de lui rembourser la somme. Pour cela, elle a été condamnée par le tribunal du Caire à trois ans de prison avec sursis et à l’équivalent de 30 000 shekels d’amende. En Israël et en Egypte, ses amis la soutiennent, convaincus qu’elle est victime d’une procédure douteuse. Le Rabbin Hecht de Tel Aviv, qui la connaît bien, a indiqué qu’il s’agissait d’une femme « dotée d’une grande personnalité, chargée de gérer tous les biens de la communauté juive locale ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.