Emploi: loi en faveur des «solidaires»

Une proposition de loi controversée a été adoptée dimanche en première lecture par la Commission parlementaire des Lois. Il s’agit d’un texte qui prévoit « que ceux qui ont effectué leur service militaire ou un service national civil auront priorité lors de l’obtention d’un emploi dans le secteur public ». La mesure inclut Tsahal, la Police, les gardes-frontières, le service civil, les immigrants arrivés en Israël après l’âge légal d’incorporation et les exemptés pour raisons médicales. Ce texte a été déposé par le député Hamed Amar (Israël Beiteinou) et son adoption s’est faite après un débat extrêmement houleux notamment entre les partisans du texte et les représentants des partis orthodoxes. Ouri Maklev (Yahadout Hatorah) et Avraham Michaeli (Shass) ont argué « que cette mesure portait atteinte aux jeunes issus des milieux orthodoxes qui voulaient franchir le pas et entrer dans le monde du travail ». L’Association pour la Défense des Droits du Citoyen a fait part de son « opposition farouche », et sa représentante à la Commission, Alva Köln a déclaré « que cette loi allait discrimer les Arabes, les orthodoxes, ainsi que les personnes handicapées, populations qui souffrent déjà de difficultés dans le domaine de l’emploi ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.