L’AP tente de faire taire une tentative de viol d’une Américaine

Un peu gênée aux entournures, l’Autorité Palestinienne tente à tout prix de faire taire une citoyenne américaine, militante pro-palestinienne…qu’un Palestinien a tenté de violer près de la Barrière de Sécurité !

Il y a trois mois, la « police » palestinienne a arrêté Omar Al-Adin, habitant d’Oum Salmona au sud de Beit-Lehem, soupçonné de tentative de viol sur cette militante américaine qui séjournait dans son village.

Omar s’était rendu dans la maison dans laquelle séjournent les militants étrangers, et avait raconté à un groupe de femmes « qu’il venait d’un barrage israélien où il avait été tabassé, et qu’il craignait de rentrer chez lui de peur que les soldats ne viennent l’arrêter ».

Prises de pitié, les naïves et crédules activistes étrangères lui ont alors offert le gîte. C’est durant cette nuit qu’il a tenté de violer la jeune américaine.

Après son arrestation, Al-Adin a accepté de présenter ses excuses à sa victime, et a été libéré par la police, mais la jeune femme très choquée, ne voulait pas s‘arrêter-là, et menaçait de publier l’affaire.

Mais l’Autorité Palestinienne a trouvé l’argument qu’il fallait pour convaincre la victime de se taire : « la publication de son agression porterait atteinte à la cause palestinienne qui jouit actuellement d’une popularité maximale à travers le monde. Ainsi, au non de la lutte populaire du peuple palestinien « il serait préférable qu’elle tourne la page ».

Ce qu’elle a fait.

Les cas de viols ou d’agression de jeunes femmes étrangères venues soutenir les Palestiniens ne sont pas rares en Judée-Samarie, car elles habitent généralement ensemble dans des logements à part, mais ce phénomène n’intéresse guère les médias étrangers pourtant très présents sur les lieux.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.