Libye : trois mois de frappes pour rien ?

Paris se dit satisfait d’avoir évité “le pire”, mais l’incertitude grandit au sein de la communauté internationale.

Trois mois après le début des frappes aériennes de la coalition internationale en Libye, Paris estime que ses armées ont démontré leur capacité à conduire ce type d’opérations, malgré l’incertitude que fait peser l’impasse politique sur la durée du conflit. “Le bilan militaire est très clair (…). M. Kadhafi est en situation totalement défensive”, s’est réjoui, mardi, le ministre de la Défense, Gérard Longuet, devant l’Assemblée nationale. Gérard Longuet a surtout affiché sa “certitude absolue que nous serions en Libye dans la situation que l’on déplore, hélas, en Syrie si la coalition n’avait pas arrêté la main qui frappait et n’avait pas protégé” les populations civiles.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.