Egypte: un général justifie des tests de virginité sur des manifestantes

Un haut responsable de l’armée égyptienne a justifié les “tests de virginité” pratiqués sur des manifestantes arrêtées par des militaires par la nécessité selon lui d’éviter des accusations de viol, a déclaré dimanche Amnesty International dans un communiqué.

Ce sujet a été évoqué par le secrétaire général d’Amnesty, Salil Shetty, lors d’une rencontre au Caire avec le chef du renseignement militaire, le général Abdel Fattah al–Sisi.

“Des tests de virginité ont été pratiqués pour protéger l’armée contre des accusations possibles de viol”, a déclaré selon le communiqué le général, également membre du Conseil suprême des forces armées (CSFA) qui dirige le pays depuis la démission sous la pression populaire du président Hosni Moubarak en février.

Lire l’article complet sur rtbf.be

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.