DSK: Un mensonge en moins pour la femme de chambre?

Selon Le Figaro , la victime présumée de l’affaire DSK , Nafissatou Diallo, n’aurait pas fait le ménage dans une autre chambre avant de déclarer l’agression , d’après l’expertise des cartes magnétiques. Cette thèse accrédite ainsi la version initiale de la guinéenne.  L’employée aurait nettoyé la suite 2820 avant d’entrer dans la suite de DSK, la 2806, à 12h06. Puis, après 12h26, la clé magnétique de la femme de chambre aurait ouvert successivement la suite 2820 et la 2806 moins d’une minutes après. 

Lire l’article complet sur streetpress.com

Share This
224 0 Jul 5, 2011

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.