LIBAN – Arrestation d’un troisième espion : le réseau de téléphonie mobile entièrement à découvert

Après Charbel Azzi et Tarek Rabaa, un troisième agent travaillant pour le compte d’Israël a été identifié et arrêté par les services de renseignements de l’armée. Désormais, il ne fait plus de doute que le réseau de la téléphonie mobile est entièrement à découvert, et les services de l’armée ont lancé une vaste enquête interne au sein des deux compagnies opérant au Liban.

« L’arrestation du troisième agent, G.R., a eu lieu tard la nuit dernière. Le suspect est un ancien employé de la compagnie alfa, dans laquelle travaillent les deux premiers espions présumés. Selon l’agence al-Markaziya, l’homme avait perdu son emploi pour avoir établi un réseau informatique qui lui permettait de pénétrer et d’espionner tous les ordinateurs de ses collègues. Son épouse, selon l’agence, est toujours employée de la compagnie. On ignore si le nouvel agent arrêté avait des liens avec les deux employés d’alfa déjà arrêtés. »

Charbel Azzi, un technicien d’alfa, avait été arrêté il y a trois semaines et formellement inculpé mardi d’espionnage pour le compte d’Israël, rappelle-t-on.

Il est accusé d’être « entré en territoire ennemi, d’avoir collaboré avec Israël et de lui avoir fourni des informations ».

L’arrestation du deuxième agent, Tarek Rabaa, un ingénieur de transmission, a eu lieu il y a quatre jours. Il est probable qu’il soit complice de Charbel Azzi à la compagnie alfa, a indiqué une source proche de l’enquête. L’homme avait installé en diverses régions des antennes paraboliques démesurées dont les services d’« écoute israéliens ont profité. Il effectuait, deux fois par an, des voyages à l’étranger, pour entrer en contact avec ses commanditaires ».

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.