Des centaines de milliers de personnes au Kotel

Comme tous les ans, des centaines de milliers de personnes ont afflué au Kotel (Mur occidental) le soir du 9 Av (Tisha Beav) pour marquer le deuil de la destruction du Temple de Jérusalem. Elles tenaient à se rendre devant le seul vestige attestant de la splendeur passée de la capitale éternelle d’Israël pour demander dans leurs prières la reconstruction de cette demeure où régnait en permanence la présence de D.ieu. Les fidèles, arrivés par milliers dès la tombée de la nuit, se sont assis par terre pour réciter la meguila Eikha ainsi que les Lamentations relatant la destruction du Premier Temple par les Babyloniens, en l’an 586 avant l’ère chrétienne. Ensuite, d’autres sont arrivés et le Kotel n’a pas désempli tout au long de la nuit et au petit matin. Le grand rabbin du Kotel, le Rav Shmouel Rabinowitz, a rappelé, dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, que « l’exil et les pérégrinations sans fin auxquels a été condamné le peuple juif au cours des siècles, depuis cette époque, étaient dus à la haine gratuite ». Il a ajouté que « ce ne serait que par l’amour gratuit que la reconstruction serait possible ». Il a encore affirmé: « Aujourd’hui, il faut tout faire pour rechercher ce qui nous unit et rejeter ce qui nous sépare ». Au même moment, a eu lieu dans la capitale un défilé qui est devenu une véritable tradition puisqu’il se déroule régulièrement depuis 16 ans. Sous le slogan: « la terre d’Israël appartient au peuple d’Israël et Jérusalem restera à jamais unifiée », les nombreux participants ont suivi la lecture du livre de Eikha devant le consulat américain avant d’entamer une marche autour des murailles de la Vieille Ville. Ils devaient ensuite tous se retrouver devant l’une des Portes, celle des Lions. Parmi les personnalités qui ont pris part à l’événement, on peut citer le député Arieh Eldad, du Ihoud Leoumi, et plusieurs rabbins dont le Rav Shalom Gold. Nadia Matar, initiatrice de cette manifestation et présidente du Mouvement « les Femmes en Vert », a rappelé à la foule réunie la destruction du Goush Katif et du Nord de la Samarie, réalisée il y a tout juste cinq ans. Elle a poursuivi en engageant son auditoire à « s’opposer à toute nouvelle concession ». Et d’ajouter avec fougue: « Le monde ne nous respectera que si nous nous montrons forts et téméraires et si nous affirmons que cette terre nous appartient. Nous devons exprimer notre patriotisme &raq

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
511 0 Jul 20, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.