Affaire Hariri : Hassan Nasrallah crie au «complot»

Au Liban, une grave crise politique se profile à l’horizon avec en filigrane, encore une fois, l’affaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri (le 14 février 2005 à Beyrouth). Le Hezbollah dénonce une politisation du Tribunal spécial pour le Liban et affirme être la cible d’un «complot» destiné à l’accuser de ce meurtre. Ses adversaires déclarent que si le …

Lire l’article complet sur rfi.fr

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.