Israël, victime de la concurrence entre le Hamas et le Djihad Islamique

Israël, victime de la concurrence entre le Hamas et le Djihad Islamique

La libération de Guilad Shalit contre 1.027 palestiniens a ressuscité le Hamas qui était en perte de vitesse et ravivé les tensions inter-palestiniennes. L’éventualité de l’insertion des islamistes dans le processus de paix n’enchante pas tous les clans palestiniens. Les tirs de missiles de Gaza vers le sud d’Israël, suivis des opérations de représailles de Tsahal, entrent donc dans le cadre de la lutte interne à laquelle sont vouées les deux organisations concurrentes, Hamas et Djihad islamique. Contrairement aux Frères musulmans ou au Hamas, qui représentent des mouvements islamiques traditionnels, le Djihad, financé par l’Iran, se veut révolutionnaire en refusant de s’impliquer dans l’action sociale pour se concentrer sur l’action politique et la lutte armée. Il représente la tête de pont iranienne au Proche-Orient. Illusion de réconciliation L’action militaire déclenchée par trois missiles Grad , tirés de Gaza dans la nuit du 26 au 27 octobre et tombés sur le territoire israélien, avait pour but de torpiller toute réconciliation politique FatahHamas, envisagée après l’élimination du point de fixation constitué par le prisonnier israélien Shalit . L’accord paraphé au Caire le 27 avril par les deux factions palestiniennes rivales, le Fatah de Mahmoud Abbas et le Hamas de Ismaël Haniyeh avait été salué comme «historique». Or cet accord fut sans lendemain car il esquivait les problèmes réels en ne s’attachant …

Lire l’article complet sur slate.fr

Share This
309 0 Oct 31, 2011

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.