Lacapelle-Biron. Des Justes parmi nous

Quatre années d’occupation nazie, de 1940 à 1944, ont donné libre cours aux pires comportements qui se sont traduits par la collaboration avec l’ennemi et parfois l’adhésion à la sinistre milice française soumise à la gestapo allemande. Mais aussi ces années noires ont permis de révéler le courage tranquille et ordinaire d’une multitude de Français qui rejetèrent les idées racistes et antisémites. Afin que ces actes de résistance ne tombent pas dans l’oubli, l’état d’Israël a fondé à Jérusalem l’institut Yad Vashem, chargé de décerner la plus haute distinction israélienne : la nomination de Juste parmi les nations à ceux qui ont participé au sauvetage des Juifs persécutés.

Lire l’article complet sur ladepeche.fr

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.