Le Liban reconnaît des enlèvements d’opposants syriens

Le Liban reconnaît des enlèvements d’opposants syriens

Le premier ministre libanais, Najib Mikati, dont le gouvernement est dominé par le Hezbollah, un allié de Damas, a reconnu des «cas individuels» d’enlèvements d’opposants syriens au Liban, dans un entretien à la chaîne BBC en arabe. Son gouvernement est dominé par le puissant mouvement chiite armé….

Lire l’article complet sur la-croix.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.