L’Unesco mesure les conséquences du gel du financement américain

Le couperet est tombé deux fois. Les Etats–Unis ont suspendu, lundi 31 octobre, leurs versements à l’Unesco – 60 millions de dollars (43 millions d’euros), soit 22 % de son budget régulier, ainsi que 20 millions de dollars pour des programmes spéciaux – quelques heures après que la Palestine est devenue le 195e membre à part entière de cette organisation des Nations unies. Trois jours plus tard, Israël a gelé ses versements, à hauteur de 2 millions de dollars (1,45 million d’euros), pour le même motif.

La fébrilité est devenue franche inquiétude au siège parisien de l’Unesco, jeudi 3 novembre, lorsque le bruit a couru que le Canada, septième plus gros contributeur, allait revoir, lui aussi, ses engagements à la baisse.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.