Charles Etienne NEPHTALI – Sionisme et racisme

Il ne se passe pas un jour sans qu’Israël soit à la une des informations. Certains vont même jusqu’à penser que si ce pays n’existait pas, tout irait bien à travers la planète !

Il ne se passe pas un jour sans qu’Israël et/ou ses dirigeants ne soient critiqués. J’en veux pour (dernières) preuves les propos (privés) de MM. Sarkozy et Obama sur M. Netanyahou en marge du sommet du G 20 à Cannes.

La gênante fuite d’un aparté entre Obama et Sarkozy

Hasard du calendrier ou non, même s’il n’y a aucun rapport, ces paroles furent portées à la connaissance du public à 48 heures du 36ème anniversaire du 10 novembre 1975, ce jour où l’Assemblée Générale des Nations–Unies adoptait par 72 voix contre 35 et 32 abstentions la résolution 3379 énonçant que « le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale ».

Les 72 voix étant celles de l’ensemble des pays arabes, de 12 autres États dont la population est majoritairement musulmane, de 12 États communistes, de 14 États africains non musulmans et de 14 autres États (dont le Brésil, l’Inde, le Mexique et le Portugal).

En apprenant cette surprenante et scandaleuse nouvelle, Monsieur Mitterrand déclara :

« Je savais déjà que le fanatisme était un attribut de la sottise. J’ai envie d’écrire ce matin qu’il est la sottise même (…) Economisons les grands mots et n’en gardons qu’un, le mépris (…), Anne Frank, merveilleuse et déchirante, fleur de vie, pauvre morte, c’est à toi que je pense au moment de dire pardon »

Nous nous souvenons tous de ce remarquable texte écrit par Herbert Pagani le 11 novembre 1975 en réaction à l’adoption de la résolution onusienne, texte qu’il lira au cours de la célèbre émission télévisée des années 70 « Le Grand Échiquier ».

Mais qui se souvient encore de cette chronique de Jean Ferniot (*) sur RTL du mercredi 12 novembre 1975 au cours de laquelle, à sa manière, il évoquait cette lamentable et révoltante affaire ?

Jean Ferniot RACISME ET SIONISME

L’assemblée Générale de l’ONU vient, par un vote solennel, d’assimiler de Sionisme au racisme, vote que le délégué américain a qualifié d’infâme et le français de déplacé. Les petits enfants Juifs de Varsovie, de Prague, de Paris et d’ailleurs, les centaines de milliers d’enfants juifs qui furent assassinés entre 1930 et 1945, doivent être bien heureux, ils n’auront pas abandonné pour rien, au moment de franchir les portes blindées des chambres à gaz, leur poupées ou leur sac de billes.

Les nazis leur auront épargné de devenir 30 ans plus tard des racistes. Mais oui, nous en sommes là, les survivants des camps d’extermination hitlériens, des camps où périrent des millions de Juifs, des survivants qui auparavant avaient résisté aux pogromes, aux persécutions, au pilori et à l’exil, qui depuis des siècles étaient chassés de pays en pays et qui avait cherché refuge sur la terre de leurs ancêtres, transformant un désert en jardin, ceux–là viennent d’être condamnés officiellement, universellement, pour racisme…..

Il y a tout juste 80 ans, Théodore Herzl, premier apôtre du Sionisme, publiait « L’Etat Juif ». A cette époque, la France, celle de l’affaire Dreyfus, l’Europe entière avait déclaré la guerre aux Juifs et ceux–ci, qui avaient donné à l’Europe tant de penseurs et tant de savants, fatigués de subir l’excommunication des Eglises, la réprobation des Etats et la haine des peuple, se tournèrent vers la terre promise, après avoir foulé tant de terre refusées.

C’est dire que pendant une vingtaine de siècle, les Juifs subirent la férocité du racisme sous toutes ses formes, la plus douce étant l’insulte, la plus brutale la mort….

Si un peuple au monde sait ce que c’est le racisme, c’est bien celui d’Israël qui n’a cessé de générations en générations de lui payer tribut de souffrances, de larmes et de sang….

Hitler croyait faire tomber de rideau au son d’une musique wagnérienne, sur le dernier acte de cette douloureuse histoire, il appelait cela dans le langage administratif du meurtre organisé, planifié, « solution finale »……Mais voyez comme Dieu ou l’homme, selon que l’on croit à l’un ou à l’autre, est fort : tous les Juifs n’ont pas été transformé en savon et bon nombre de survivants, se souvenant de l’appel de Théodore Herzl, décidèrent de quitter les terres qui leur furent si longtemps inhospitalières pour trouver celles de leurs origines.

Si vous préférer, ils se firent sionistes pour échapper enfin au racisme…..

Il faudra attendre le 16 décembre 1991 pour que l’ONU abroge enfin la résolution scélérate 3379 en adoptant par 115 voix contre 25 et 13 abstentions avec 17 délégations absentes la résolution 4686 ne contenant qu’une seule phrase :

« L’Assemblée générale décide de révoquer les attendus contenus dans sa résolution 3379 du 10 novembre 1975 »

Charles Etienne NEPHTALI

Le 09 novembre 2011

(*) Jean Ferniot a été journaliste et éditorialiste à France Soir, RTL et L’Express

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.