Pétrole : la Syrie a arrêté ses paiements à Shell et Total

La Syrie a arrêté, faute de liquidités, de payer les compagnies Shell et Total pour leur production de pétrole dans le pays, a rapporté vendredi le Financial Times. Selon le quotidien des affaires, l’arrêt des paiements est une conséquence des sanctions imposées à Damas par l’Union européenne, qui ont eu un impact rapide sur les revenus du pays. Ces sanctions incluent notamment un embargo européen sur les importations et le négoce de pétrole syrien.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.