Première frappe des déserteurs de l’armée syrienne contre une place-forte du renseignement au cœur du régime Assad.

Première frappe des déserteurs de l'armée syrienne contre une place-forte du renseignement au cœur du régime Assad.

Le régime Assad a subi un électrochoc, mercredi 16 novembre, quand des déserteurs auto–proclamés « Armée Syrienne Libre » ont tiré avec des lance–roquettes portés à l’épaule et des mitrailleuses lourdes pour frapper son plus grand complexe de sécurité à Harasta, à l’ouest de Damas, sur l’autoroute d’Alep. C’était la première fois qu’une force armée anti–Assad venaient s’en prendre à une cible stratégique essentielle avec de vraies munitions, allant bien au–delà des embuscades de véhicules militaires en mouvement pour tuer de simples soldats. Cela a été le signe de la confiance grandissante de l’opposition en sa capacité de perturber le soutien du haut commandement militaire à Assad&…

Lire l’article complet sur israel-flash.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.