Accord de recherche antimissile

Le ministère de la Défense et le Cabinet américain à la défense ont signé dimanche soir un accord de coopération pour le développement des missiles antimissiles de modèle ‘Hetz 3. L’accord a été signé, côté israélien, par Ofir Shoam, du ministère, et, côté américain, par le général Patrick O’Reilly , président de l’Agence américaine de défense antimissile. Cet accord devrait donner à Israël la possibilité de se mesurer à une attaque massive de missiles balistiques de longue portée, ainsi que les moyens de propulser en dehors de l’atmosphère des missiles de destruction massive. Les missiles ‘Hetz ont été étudiés pour faire face aux menaces des missiles de longue portée. La troisième phase du projet devrait protéger le territoire du Shihab-3 iranien. Le missile est conçu pour donner une réponse à des attaques de missiles tirés depuis l’espace ou via l’espace. Des sources étrangères présument que le Hetz 3 pourra toucher des missiles iraniens à une altitude de 500 km, de sorte que la population ne soit pas mise en danger par le souffle de l’explosion. Le ‘Hetz 2, en revanche, n’est opérationnel que dans la phase de la redescente du missile ennemi, à une hauteur de 250 km seulement. Plus la distance est longue, moins les populations civiles risquent d’être affectées au cas où les ennemis équiperaient leurs bombes de produits non conventionnels, chimiques ou biologiques. Le système de lancement du Hetz 3 permettra, en cas de manquement de la cible, de tirer un second missile. Les premiers essais devraient avoir lieu en 2011. Si tout va bien, ce système de défense devrait être opérationnel en 2012. Ce dernier modèle, qui devrait donc s’ajouter aux systèmes déjà en place, devrait permettre de protéger le territoire sur plusieurs strates, ce qui octroiera aux forces de défense la possibilité de disposer de plus de possibilités dans la lutte contre les missiles balistiques. Les premiers essais de coopération israélo américaine, lors de la Première guerre du Golfe, s’étaient avérés infructueux, quand les patriotes passaient lamentablement à côté des scuds, et explosaient au-dessus des villes, y causant d’importants dégâts matériels (vitres pulvérisées par le souffle etc.) tandis que les missiles irakiens terminaient souvent leur trajectoire dans la mer.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
299 0 Jul 25, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.