Maryland : un exemple de la lutte contre le boycott

La communauté juive de l’Etat du Maryland aidée des groupes pro-israéliens, a réussi à transformer les intentions de boycott des pro-palestiniens en record de ventes des produits « Ahava ». Le « Washington Jewish Week » révèle qu’une association pro-palestinienne qui a voulu appeler à un boycott des fameux produits ‘Ahava’, produits près de la Mer Morte, a vu se dresser face à elle une communauté juive solidaire et déterminée. Alors que les militants pro-arabes, comme à leur habitude, se tenaient à l’entrée des magasins de cosmétiques qui vendent ces produits, les militants de la cause juive ont tout simplement décidé de soutenir la marque israélienne en organisant un « contre-boycott », c’est-à-dire en achetant massivement ces produits ! C’est ainsi par exemple qu’une personne a, à elle seule acheté pour 1.200 dollars de produits « Ahava » ! Les commerçants étaient ravis : « Ils ont vidé nos rayons », exultait l’un d’eux, « ce fut le week-end le plus bénéfique pour notre magasin !» L’un des responsables de la communauté juive locale a déclaré « que les Juifs américains ne resteront pas les bras croisés face au boycott et à la délégitimation d’Israël ». La société « Ahava », qui fabrique des produits à base de boue de la Mer Morte, est basée au Kibboutz Mitspe Shalem. En 2009, le ministre néerlandais des Affaires Etrangères, le démocrate-chrétien Maxim Verhagen, avait annoncé « qu’il désirait qu’une enquête soit ouverte pour voir si le Kibboutz Mitspe Shalem se trouvait sur des territoires revendiqués par les Palestiniens, au cas où, l’Union Européenne n’appliquerait pas les exemptions fiscales qu’elle accorde aux produits en provenance d’Israël. Il avait immédiatement été encouragé et soutenu par le mouvement israélien « Goush Shalom » d’Ouri Avneri, qui s’active dans le monde entier pour le boycott des produits fabriqués par des Juifs en Judée-Samarie. L’exemple de ces Juifs américains montre qu’il est possible de lutter contre le boycott, en achetant prioritairement des produits fabriqués par les entreprises qui en sont victimes.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.