Berlusconi consomme la rupture avec son principal allié Fini

Après des mois de dissensions, Silvio Berlusconi a consommé la rupture avec son principal allié Gianfranco Fini. Il a assuré que cette crise au sein de la droite italienne ne mettrait pas en péril la stabilité de son gouvernement, en place depuis deux ans.

Après une réunion avec l’exécutif de son parti, le Peuple de la Liberté (PDL), le président du Conseil a pressé M. Fini d’abandonner la présidence de la Chambre des députés, jugeant “absolument incompatibles“ ses positions avec celles de son parti.

Lire l’article complet sur romandie.com

Share This
467 0 Jul 30, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.