Hollande : un programme qui laisse de côté la compétitivité

Pour financer son retour en arrière sur la réforme des retraites, François Hollande propose d’accroître d’un point, à horizon 2017, les charges pesant sur les salaires.

La bataille économique de la présidentielle est lancée. Bonne nouvelle pour la France, droite et gauche vont s’affronter sur le même terrain en acceptant enfin des règles du jeu identiques: l’objectif du prochain président – quel qu’il soit – consistera à effacer tout déficit budgétaire à horizon cinq ans. Ce n’est pas une mince avancée. Pour la première fois depuis très longtemps, aucun candidat ne se présente devant les Français en promettant un choc de confiance ou une mesure révolutionnaire qui serait capable, par magie, de doubler la croissance de notre pays et de résoudre, d’un coup d’un seul, nos problèmes d’endettement. S’ils le font avec leurs mots, François Hollande comme son futur adversaire à droite promettent en creux de la sueur et des larmes.

Lire l’article complet sur Le Figaro

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.