Génocide arménien : l’intransigeance turque de moins en moins tenable

Pour les experts, Ankara ne pourra plus échapper longtemps à son devoir de mémoire et à une certaine forme de contrition.

Ankara réfute le terme de génocide mais reconnaît que des massacres ont été commis et que quelque 500 000 Arméniens ont péri en Anatolie entre 1915 et 1917, les Arméniens évoquant 1,5 million de morts.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.