Copé aux petits soins pour Takieddine

L’ex–chiraquien Jean–François Copé a–t–il tout dit de ses relations avec Ziad Takieddine, l’intermédiaire soupçonné d’avoir récupéré les rétrocommissions des ventes de sous–marins au Pakistan pour financer la campagne présidentielle d’Édouard Balladur en 1995 ?

En avril 2004, comme le révélait Médiapart le 20 juillet 2011, Ziad Takieddine passe des vacances avec femme et enfants sur l’île Moustique. Durant son séjour, il est victime d’un accident qui le laisse dans le coma, son pronostic vital est alors engagé. Entendu le 19 octobre 2011 sur commission rogatoire des juges Le Loire et Van Ruymbeke, qui instruisent le volet financier du “Karachigate”, le docteur Didier G. a confirmé devant la Division nationale d’investigations financières et fiscales (DNIF) avoir été envoyé au chevet de Ziad Takieddine par Jean–François Copé, alors ministre délégué à l’Intérieur et porte–parole du gouvernement Raffarin.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.